×

2023, une année en rupture sur le crédit immobilier et le marché immobilier, pour ne pas dire crise

2023, une année en rupture sur le crédit immobilier et le marché immobilier, pour ne pas dire crise

2023 : Une Année Difficile pour le Crédit immobilier en France

L’année 2023 s’avère être une période tumultueuse pour l’économie française, en particulier en ce qui concerne le crédit bancaire. C’est le résultat d’une longue décennie d’un argent qui coulait à flots quasi gratuitement, arrété par la reprise de l’inflation suite à la guerre en Ukraine et un redressement fort des taux du crédit. Alors que les Français cherchent à réaliser leurs projets immobiliers, ils sont confrontés à des défis inédits, tels que la hausse des taux des crédits immobiliers, le ralentissement du marché immobilier, et l’inflation croissante. Ces facteurs combinés ont fait de 2023 l’année la plus difficile en France depuis longtemps en matière de crédit bancaire.

2023 une année complexe pour les candidats à l’acquisition immobilière.

L’une des principales préoccupations des emprunteurs en 2023 est la hausse des taux des crédits immobiliers. En effet, les taux d’intérêt ont connu une augmentation significative au cours de l’année, ce qui a eu un impact direct sur le coût global des prêts immobiliers. Cette hausse des taux a rendu les emprunts plus coûteux, obligeant de nombreux acheteurs potentiels à reconsidérer leurs projets d’achat immobilier. Les taux d’intérêt élevés ont également eu un effet dissuasif sur les investisseurs immobiliers, ce qui a contribué au ralentissement du marché immobilier. Le pouvoir d’achat immobilier a été largement amputé par cette hausse, et les prix immo si ils ont baissé, ne sont pas en chute libre.

En parlant de ralentissement du marché immobilier, 2023 a été une année marquée par une activité réduite dans ce secteur. Les ventes de biens immobiliers ont diminué, les délais de vente se sont allongés, et les prix ont commencé à stagner, voire à baisser dans certaines régions, notamment à Paris sur un marché qui était resté très haut. Quelques zones particulières comme la Côte d’Azur s’en sortent mieux.. Ce ralentissement est principalement attribué à la hausse des taux d’intérêt et à l’incertitude économique qui règne actuellement. Les acheteurs potentiels hésitent à s’engager dans des transactions immobilières importantes, et les banques avec leur taux d’usure ont refusé du crédit tout l’année.

L’inflation croissante est un autre facteur qui pèse lourdement sur les finances des ménages français en 2023. L’augmentation des prix des biens de consommation courante, tels que l’alimentation, l’énergie – les carburants et le logement, a réduit le pouvoir d’achat des Français. Cette inflation a également un impact sur les coûts liés aux crédits bancaires, car les mensualités des emprunteurs sont soumises à une pression accrue. De plus, l’inflation nuit à la stabilité économique globale, ce qui renforce l’incertitude et contribue au ralentissement du marché immobilier. C’est un cercle vicieux qui se met en place, mais la baisse des prix n’est pas encore à la hauteur de la hausse des taux immo.

Il y a moins de 18 mois il était possible d’emprunter sur 20 ans à moins de 1,5% de taux d’interet, aujourd’hui fin 2023 il faut plutôt compter 3,5%, soit plus qu’un doublement des taux.

Face à ces défis, de nombreux emprunteurs se tournent vers les experts financiers et les conseillers en crédit pour trouver des solutions. La recherche de prêts hypothécaires plus avantageux et la réévaluation des projets immobiliers sont devenues des étapes essentielles pour de nombreux Français. Les experts recommandent également de surveiller de près l’évolution des taux d’intérêt et d’épargner encore et encore pour disposer d’un apport plus fort et moins dépendre du crédit. Les banques ne financent plus les frais de notaires et les frais annexes à la vente comme cela pouvait parfois se faire dans les meilleures conditions – durant les années de fête.

En résumé, l’année 2023 s’annonce comme l’une des plus difficiles en France en ce qui concerne le crédit bancaire. La hausse des taux des crédits immobiliers, le ralentissement du marché immobilier et l’inflation croissante ont créé un environnement financier complexe et incertain pour les emprunteurs. Néanmoins, avec une planification financière soigneuse et des conseils avisés, il est possible de naviguer avec succès dans ces eaux troubles et de réaliser les projets immobiliers tant attendus.

2024 devrait être une année de stabilisation, c’est l’espoir des français…

Laisser un commentaire